1° dimanche de l'Avent A (Matthieu 24, 37-44) (DiMail 145)

28/11/04
DiMail 145 (revu)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « L'avènement du Fils de l'homme ressemblera à ce qui s'est passé à l'époque de Noé.
À cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche.
Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu'au déluge qui les a tous engloutis : tel sera aussi l'avènement du Fils de l'homme.
Deux hommes seront aux champs : l'un est pris, l'autre laissé.
Deux femmes seront au moulin : l'une est prise, l'autre laissée.
Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra.
Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »

Traduction AELF

En ce 1° dimanche de l'Avent A, Jésus nous parle de sa 2° venue à la fin des temps (= parousie) (Mt 24, 37-44).
De même qu’il y a eu un avant et un après le déluge, de même nous vivons avant l’avènement (la venue) du Fils de l’homme, sans précisément savoir de quoi sera fait l’après. Il n’y aura pas de signes avant coureurs. Le temps de l’Avent nous est donné comme celui de l’attente, du désir et de la vigilance. Qu’allons-nous en faire ?
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Qu’est-ce qui est arrivé d’in-attendu ou d’extra-ordinaire dans ma vie, alors que je ne m’y attendais pas?
- Qu(i)’est-ce qui m’aide à garder un coeur vigilant?
- Quelle réaction ai-je pu avoir après été cambriolé(e)?
- Quelle attente vécue au quotidien m’aide à attendre la parousie?
- Que vais-je vivre de particulier, de nouveau, cette année pendant cet Avent?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle communion vivons-nous ensemble de telle sorte que l’espace ne peut nous séparer?
- Comment allons nous aider nos enfants à entrer dans l’attente de Noël, à vivre un manque qui fait grandir le désir de Dieu qui vient vers nous?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment suis-je un veilleur jusque dans mon travail « aux champs » ou au bureau, au four ou « au moulin »?
- Comment l’avènement du Fils de l’homme m’invite à prendre au sérieux mon travail?
Pour les ados :
- Quel événement auquel je ne m'attendais pas ai-je vécu récemment ?
- Si cela a été le cas, qu'ai-je ressenti après un cambriolage?

Bonne semaine.
Olivier J+

Voir aussi la 1° lecture (Is 2, 1-5) [DiMail 302]
     Voir aussi le psaume 121 (122) [DiMail 633]
Voir aussi la 2° lecture (Rm 13, 11-14a) [DiMail 487]

Lire l'homélie "La dernière surprise" (27.11.2016)

Lire l'homélie "Auberge internationale recherche veilleurs pacifiques et joyeux" (1.12.2013)

voleur qui vient de nuit

voleur qui vient de nuit

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog