14° dimanche du Temps ordinaire B (Psaume 121 (122)) (DiMail 589)

8.07.2012 
DiMail 589

Vers toi j’ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel,
comme les yeux de l’esclave
vers la main de son maître.

Comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse,
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.

Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
notre âme est rassasiée de mépris.
C’en est trop, nous sommes rassasiés
du mépris des orgueilleux !

Traduction AELF

Vers toi j’ai les yeux levés, vers toi qui es au cielEn ce 14° dimanche du temps ordinaire B, le paslmiste se tourne vers Dieu (Ps 121 (122)).
Voici quelques questions pour le psaume de ce dimanche :
- Quand ai-je levé les yeux au ciel, vers le Seigneur ?
- Qu'est-ce que j'attends du Seigneur ?
- Dans quel état d'esprit est-ce que je chante le Kyrie eleison (= Seigneur, prends pitié) ?
- Quand me suis-je senti(e) comblé(e) par les dons du Seigneur ?
- Qui m'a méprisé(e) ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand l'un de nos (petits-) enfants nous a-t-il regardés avec une attente forte ?
- Quans avons-nous imploré la pitié du Seigneur ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Vers quelle personne avec qui je travaille ai-je les yeux levés ?
- Quel orgueilleux m'a méprisé pour mon travail ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ez 2, 2-5) [DiMail 224]
Voir aussi la 2° lecture (2 Co 12, 7-10) [DiMail 406]
Voir aussi l'Evangile (Mc 6, 1-6) [DiMail 78]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog