1° novembre Fête de la Toussaint (Apocalypse 7, 2-4.9-14) (DiMail 297)

1.11.2007
DiMail 297

Moi Jean,
j'ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève,
avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant ;
d'une voix forte, il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de dévaster la terre et la mer : 
« Ne dévastez pas la terre, ni la mer, ni les arbres,
avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. »
Et j'entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau :

ils étaient cent quarante-quatre mille, douze mille de chacune des douze tribus d'Israël.
Après cela, j'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer,
une foule de toutes nations, races, peuples et langues.
Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau,
en vêtements blancs, avec des palmes à la main. 
Et ils proclamaient d'une voix forte :
« Le salut est donné par notre Dieu,
lui qui siège sur le Trône,
et par l'Agneau ! »
 

Tous les anges qui se tenaient en cercle autour du Trône,
autour des Anciens et des quatre Vivants, se prosternèrent devant le Trône,
la face contre terre, pour adorer Dieu. 
Et ils disaient :
« Amen !
Louange, gloire, sagesse et action de grâce,
honneur, puissance et force
à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »
 

L'un des Anciens prit alors la parole et me dit :
« Tous ces gens vêtus de blanc,
qui sont-ils, et d'où viennent-ils ? » 

Je lui répondis :
« C'est toi qui le sais, mon seigneur. »
Il reprit :
« Ils viennent de la grande épreuve ;
ils ont lavé leurs vêtements,
ils les ont purifiés dans le sang de l'Agneau.
»

Traduction AELF

En cette fête de la Toussaint, Jean entend le chiffre des 144 000 d’Israël, voit la foule immense de l’Eglise et tous les anges, autour des Anciens et des 4 Vivants devant le Trône du Seigneur (Ap 7, 2-4.9-14).
Le sceau (sphragis, en grec), comme un tatouage pour marquer les soldats de l’armée romaine. Pour les chrétiens, cela a lieu au moment du baptême. « Ensuite, après cette promesse de renoncer à Satan et de s’attacher au Christ, confession de sa souveraineté et engagement à son service, le prêtre n’a plus, avec le chrême de l’Esprit, qu’à oindre au front le baptisé comme un combattant engagé pour la compétition spirituelle, à le marquer du sceau en disant : ‘Est oint un tel, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.’ » (Jean Chrysostome Catéchèse 2, n°22).
Voici quelques questions pour la 1° lecture de cette fête :
- Quand l’ange du Seigneur m’a-t-il marqué de son sceau ?
- Comment est-ce que je considère les 144 000, qui sont les bénéficiaires de la première Alliance ?
- Quand est-ce que je me suis senti(e) appartenir à la foule immense, une foule de toutes nations, races, peuples et langues ?
- Quelle grande épreuve est-ce que je viens de traverser ?
- Qui lave mes vêtements ?
Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quelle impression ai-je eu lorsque j’ai vu pour la première fois la personne que j’aime ?
- Quand avons-nous pu rassembler notre famille autour de nous ?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Que représente le logo de mon entreprise ?
- Comment est-ce que je m’habille lorsque je vais travailler ?

Bonne fin de semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume 23 (24) [DiMail 499]
Voir aussi la 2° lecture (1 Jn 3, 1-3) [DiMail 366]
Voir aussi l'Evangile (Mt 5, 1-12a) [DiMail 5]

Lire l'homélie "La sainteté, l'ordinaire de la vie chrétienne" (1.11.2012)
Lire l'homélie "La sainteté n'est pas une option" (1.11.2013)
Lire l'homélie "Jésus, le bonheur du baptisé" (1.11.2014)
Lire l'homélie "La sainteté pour tous" (1.11.2015)

 

Lire l'homélie "Sur le chemin de la sainteté" (1.11.2016)

Lire l'homélie "Celui à qui les Saints font confiance" (1.11.2017)

j'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs

j'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog