1° novembre Fête de la Toussaint (Matthieu 5, 1-12a) (DiMail 5)

3.02.2002
DiMail 5 (revu)

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.
 Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.
 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
 Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
 Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Nouvelle traduction de la Bible de la liturgie AELF

En la fête de la Toussaint , Jésus, sur la montagne, nous propose un chemin vers le bonheur (Mt 5, 1-12a).
C’est le début
du premier grand discours de Jésus (sur les 5 chez Matthieu) : celui sur la montagne (Mt 5-7). Dieu veut notre bonheur. C'est même notre destinée : notre bonheur c'est Dieu pour la vie éternelle. Mais pas n'importe quel bonheur à n'importe quel prix! Jésus nous propose un bonheur en décalage, en contre-pied par rapport aux visions de bonheur que peut proposer, voire imposer notre société.
Voici quelques questions pour l’Evangile de cette fête :
- Qu'est-ce que le bonheur pour moi?
- Quelles personnes autour de moi sont heureuses? Pourquoi?
- Qui me rend profondément heureux? Pourquoi?
- Dans quel(s) lieu(x), avec quelle(s) personne(s) suis-je moi-même?
- A quelle rencontre ou parole de Jésus dans les Evangiles, et de la vie d’un saint, puis-je associer chaque béatitude?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Quand prenons-nous le temps de nous asseoir ensemble pour nous parler et nous écouter? Où aimons-nous le vivre? A quel rythme?
- Comment notre vie conjugale est-elle la réalisation de l’appel au bonheur que Jé
sus nous propose de vivre?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quel temps de formation m’est proposé dans le cadre de la formation permanente?
- Dans la dimension répétitive qu’il peut y avoir dans mon travail, quelle(s) nouveauté(s) apparaissent également?

Pour les ados :
- De quelle béatitude est-ce que je me sens le/la plus proche ?
- Quand ai-je été 'persécuté(e)' à cause de ma foi en Jésus ?

Bonne fin de semaine
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Ap 7, 2-4.9-14) [DiMail 297]
Voir aussi le psaume 23 (24) [DiMail 499]

Voir aussi la 2° lecture (1 Jn 3, 1-3) [DiMail 366]

Lire l'homélie "La sainteté, l'ordinaire de la vie chrétienne" (1.11.2012)
Lire l'homélie "La sainteté n'est pas une option" (1.11.2013) 
Lire l'homélie "Jésus, le bonheur du baptisé" (1.11.2014)
Lire l'homélie "La sainteté pour tous" (1.11.2015)

Lire l'homélie "Sur le chemin de la sainteté" (1.11.2016)

Discours sur la montagne Béatitudes Philippe de Champaigne

Discours sur la montagne Béatitudes Philippe de Champaigne

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog