27° dimanche du Temps ordinaire C (Luc 17, 5-10) (DiMail 137)

3.10.2004
DiMail 137 (revu)

Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! »
Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : 'Déracine-toi et va te planter dans la mer', et il vous obéirait.
Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : 'Viens vite à table' ?
Ne lui dira-t-il pas plutôt : 'Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour.'
Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres ?
De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir.' »

Traduction AELF

En ce 27° dimanche du temps ordinaire C, Jésus nous invite à l’esprit de service sans attendre que notre foi soit totale (Lc 17, 5-10).
Les arbres sont très nombreux dans la Bible, depuis les arbres du jardin du jardin en Eden (Gn 2,9), le chêne de Mambré (Gn 18,1), le buisson ardent qui brûle sans se consumer (Ex 3,2), la parabole du grand cèdre (Ez 31, 2-9), la comparaison avec le croyant (Ps 1, 3), la parabole du figuier stérile (Lc 13, 6-9). N’oublions pas tous les bateaux en bois depuis l’arche de Noé (Gn 6,14), jusqu’à la barque de Pierre et les bateaux qui ont servi aux apôtres pour annoncer la Bonne Nouvelle autour du bassin méditerranéen (Ac), en passant par celui qui a permis à Jonas de fuir vers Tarsis (Jon 1,3b). Nous pensons aussi à tous les bouts de bois aux effets salvifiques, depuis le bâton de Moïse qui permit d’ouvrir la Mer Rouge (Ex 14, 16), à celui sur lequel était mis le serpent de bronze (Nb 21, 8-9 ; Jn 3,14), et enfin la croix sur laquelle Jésus est mort. Il y a enfin l’annonce du Messie avec l’appellation du « rejeton de Jessé »  (Is 11,1.10 ; Rm 15,12) et le « rejeton de David » (Ap 5,5. 22,16).
         

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Qu’est-ce que j’ose demander à Jésus d’un peu fou à vue humaine?
- Qu’est-ce que je fais (ou ne fais pas) pour nourrir ma foi?
- Dans quel(s) domaine(s) est-ce que je manque de confiance en moi?
- Qu’est-ce que la foi m’a fait faire que je pensais impossible?
- Quelle reconnaissance est-ce que j’attends pour ce que j’ai accompli?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Dans quel domaine de notre vie conjugal, manquons-nous de confiance?
- Comment éduquons-nous nos (petits-) enfants à être généreux, à vivre dans un esprit de gratuité en découvrant le bénévolat?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment est-ce que j’exprime ma reconnaissance à ceux qui travaillent avec/pour moi?
- Dans mon travail, qu’est-ce que j’accepterais qu’un autre puisse le faire à ma place?

Pour les ados :
- Quand ai-je demander au Seigeneur de faire grandir ma foi ?
- Quand ai-je été heureux de mettre mes talents au service de l'Eglise?

Bonne semaine
OJ+  

Voir aussi la 1° lecture (Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4) [DiMail 293]
Voir aussi le psaume 94 (95) [DiMail 520]
Voir aussi la 2° lecture (2 Tm 1, 6-14) [DiMail 480]

Lire l'homélie "Vision pastorale" (2.10.2016)

Lire aussi l'homélie "Croire et servir" (6.10.2013)

Grand arbre déraciné qui court se jeter dans la mer

Grand arbre déraciné qui court se jeter dans la mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog