22° dimanche du Temps ordinaire C (Luc 14, 1a.7-14) (DiMail 132)

29/08/04
DiMail 132 (revu)

Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole :
« Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu'un de plus important que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : 'Cède-lui ta place', et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira : 'Mon ami, avance plus haut', et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi.
Qui s'élève sera abaissé ; qui s'abaisse sera élevé. »
Jésus disait aussi à celui qui l'avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue.
Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Traduction AELF

http://sciencetonnante.files.wordpress.com/2012/02/lune-premier-dernier-quartier.png?w=600En ce 22° dimanche du temps ordinaire C, Jésus prend son repas chez un pharisien et invite à choisir la dernière place plutôt que la première (Lc 14, 1a.7-14).
A bien des reprises, les évangélistes rapportent des rencontres de Jésus lors d’un repas. Que ce soit à Cana (Jn 2,2), lors des divers récits de la multiplication des pains ; chez Marthe et Marie (Jn 12,2) et enfin de la Cène, qui précède la reconnaissance du ressuscité à Emmaüs (Lc 24,30) ou par Pierre et les pécheurs du lac (Jn 21, 9-13). On lui fait même le reproche d’être un glouton en comparaison de l’ascèse de Jean-Baptiste (Lc 5,33). Dans plusieurs paraboles, Jésus utilise ce thème du repas (le riche et Lazare Lc 16,19-21, le festin des noces Mt 22, 2-11, Lc 14, 16-24; le repas de fête lors du retour du fils cadet Lc 15,23), comme annonce du festin de la fin des temps (Lc 14,15) dont l’Eucharistie est une des annonces.

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Quand j’ai une remarque à faire à quelqu’un, comment est-ce que je m’y prends pour lui faire comprendre ?
- Selon quel(s) critère(s) est-ce que je fais un plan de table lorsque j’ai des invités ?
- A quelle(s) occasion(s) ai-je envie de me mettre à la première place ?
- Quand ai-je été honoré(e) aux yeux de tous ?
- Qu’est-ce que je fais qui ne pourra pas m’être rendu ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment nous parlons-nous lorsque j’ai un point délicat à dire à mon conjoint ?
- Comment faisons-nous en sorte que nos invités se sentent à l’aise chez nous ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Comment est-ce que je me « place » lors d’un repas professionnel ?
- Quelle importance est-ce que j’accorde au protocole et aux honneurs
?
Pour les ados :
- Qu'est-ce qui m'a marqué au dernier mariage auquel j'ai participé ?
- Qui pourrais-je inviter à une fête que je n'aurais pas invité d'habitude ?

Bonne semaine
OJ+

Voir aussi la 1° lecture (Si 3, 17-18.20.28-29) [DiMail 288]
Voir aussi le psaume 67 (68) [DiMail 624]
Voir aussi la 2° lecture (He 12, 18-19.22-247a) [DiMail 476]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog