14° dimanche du Temps ordinaire C (Isaïe 66, 10-14) (DiMail 276)

8.07.2007
DiMail 276

Réjouissez-vous avec Jérusalem, exultez à cause d'elle, vous tous qui l'aimez ! Avec elle soyez pleins d'allégresse, vous tous qui portiez son deuil !
Ainsi vous serez nourris et rassasiés du lait de ses consolations, et vous puiserez avec délices à l'abondance de sa gloire.
Voici ce que dit le Seigneur : Je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde. Vous serez comme des nourrissons que l'on porte sur son bras, que l'on caresse sur ses genoux.
De même qu'une mère console son enfant, moi-même je vous consolerai, dans Jérusalem vous serez consolés.
Vous le verrez, et votre cœur se réjouira ; vos membres, comme l'herbe nouvelle, seront rajeunis. Et le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs.

Traduction AELF

En ce 14° dimanche du temps ordinaire C, la venue et la présence du Messie est un temps nouveau pour Jérusalem (Is 66, 10-14c). Voici quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Avec qui me suis-je réjoui(e) récemment?
- Quel est le deuil qui m’a marqué(e)? Pourquoi?
- Quelle(s) nouveauté(s) a/ont surgi après une période de deuil?
- Qui m’a apporté des paroles de paix et de réconfort dans un moment difficile?
- Quand et comment le Seigneur m’a-t-Il consolé(e) comme ma mère?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Jusqu’à quel point portons-nous nos (petits-) enfants?
- Quand avons-nous consolé l’un(e) de nos (petits-) enfants?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Dans mon travail, de quel projet refusé ai-je du mal à faire le deuil?
- Quand un licenciement ou la fin d’un CDD ont-ils retenti en moi comme un deuil?
Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume 65 (66) [DiMail 528]
Voir aussi la 2° lecture (Ga 6, 14-18) [DiMail 467]

Voir aussi l'Evangile (Lc 10, 1-12.17-20) [DiMail 127]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog