10° dimanche du Temps ordinaire C (Luc 7, 11-17) (DiMail 615)

9/06/13
DiMail 615

Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une grande foule.
Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme. En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. »  Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. »
Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.
La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Et cette parole se répandit dans toute la Judée et dans les pays voisins.

Traduction AELF

En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. »En ce 10° dimanche du temps ordinaire C, Jésus rend la vie au fils unique d'une veuve, à Naïm (Lc 7, 11-17).
Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
- Où est-ce que je me sens bien dans ce récit ?
- A quelle célébration d'obsèques ai-je participé récemment ? Qu'est-ce qui m'a marqué ?
- Quand ai-je participé aux obsèques d'un enfant ou d'un jeune ?
- Qui ai-je vu renaître, être remis debout, sur pied ?
- Qu'est-ce que je peux en conclure sur Jésus ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comment réagirions-nous si un de nos (petits-) enfants mourrait ?
- Quels parents connaissons-nous qui ont perdu un enfant ?

Pour ceux et celles qui travaillent (professionnellement ou au foyer) :
- Quand est-ce que je me suis senti(e) porté(e) ou relevé(e) par Jésus dans un moment particulièrement difficile ?
- Quand ai-je eu l'occasion de témoiger de ma foi auprès de collègues dans le deuil ? Qu'ai-je dit pour que ce soit audible et comment l'ai-je dit
?
Pour les ados (professionnellement ou au foyer) :
- Quel garçon ou quelle fille que je connaissaissais est mort(e) ?
- Qui ai-je vu changer er renaître à la vie en se détournant de pratiques mortifères
?

Bonne semaine.
OJ+   

Voir aussi la 1° lecture (1 R 17, 17-24) [DiMail 617]
Voir aussi le psaume 29 (30) [DiMail 588]
Voir aussi la 2° lecture (Ga 1, 11-19) [DiMail 616]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog