10° dimanche du temps ordinaire C (1 Rois 17, 17-24) (DiMail 617)

9.06.2013
DiMail 617

Après cela, le fils de la femme chez qui habitait Élie tomba malade ; le mal fut si violent que l'enfant expira.

Alors la femme dit à Élie : « Qu'est-ce que tu fais ici, homme de Dieu ? Tu es venu chez moi pour rappeler mes fautes et faire mourir mon fils ! »
Élie répondit : « Donne-moi ton fils ! » Il le prit des bras de sa mère, le porta dans sa chambre en haut de la maison et l'étendit sur son lit.
Puis il invoqua le Seigneur : « Seigneur, mon Dieu, cette veuve chez qui je loge, lui veux-tu du mal jusqu'à faire mourir son fils ? »
Par trois fois, il s'étendit sur l'enfant en invoquant le Seigneur : « Seigneur, mon Dieu, je t'en supplie, rends la vie à cet enfant ! »
Le Seigneur entendit la prière d'Élie ; le souffle de l'enfant revint en lui : il était vivant !
Élie prit alors l'enfant, de sa chambre il le descendit dans la maison, le remit à sa mère et dit : « Regarde, ton fils est vivant ! »
La femme lui répondit : « Maintenant je sais que tu es un homme de Dieu, et que, dans ta bouche, la parole du Seigneur est véridique. »

Traduction AELF

En ce 10° dimanche du temps ordinaire C, le prophète Elie, accueilli par une veuve et son fils, fait ressusciter ce dernier par le Seigneur (1 R 17, 17-24).
Voici les quelques questions pour la 1° lecture de ce dimanche :
- Quel enfant que j'ai connu ai-je vu mourir ?
- Quelle(s) réaction(s) ai-je vu chez ses parents et ses proches par rapport à Dieu ? Et moi-même, comment ai-je réagis ? 
- Quelle(s) prière(s) ai-je adressée(s) au Seigneur dans de telles circonstances ?
- Quelle(s) personne(s) le Seigneur a-t-Il mis sur ma route qui m'a aidé à reprendre pied dans la vie après une crise majeure ?
- Quelle parole s'est vérifiée pour moi ?

Pour les couples et les (grands-) parents :
- Comme (grands-) parents, comment réagirions-nous en cas de conduite à risques de l'un de nos (petits-) enfants ?
- Lequel de nos (petits-) enfants avons-nous vu se relever après une épreuve ou une maladie ?

Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
- Quel(le) collègue a perdu un (petit-) enfant ? Qu'ai-je dit ? Qu'ai-je fait ?
- A quelle personne ai-je pu rendre compte de mon espérance (cf 1 P 3, 15b) ?

Bonne semaine.
OJ+

Voir aussi le psaume 29 (30) [DiMail 588]
Voir aussi la 2° lecture (Ga 1, 11-19) [DiMail 616]

Voir aussi l'Evangile (Lc 7, 11-17) [DiMail 615]

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog