Vision pastorale Homélie 27° dimanche TO C (2.10.2016)

Dimanche 2 octobre 2016, 27° dim TO C St PP Colombes

Vision pastorale

Quand on a entendu parler de mettre par écrit une vision sur des tablettes, des images sont passées dans notre esprit selon nos centres d’intérêts : Tablettes de chocolatdes tablettes de chocolat pour les gourmands ; leur Pad dont l’écran serait immédiatement brisé s’ils essayaient de graver quelque chose dessus pour les geeks ; leurs abdos pour les sportifs que cela leur ferait mal : ils en garderaient des cicatrices pour le reste de leur vie ; enfin, des pierres avec un marteau et un burin pour les historiens de l'Antiquité qui savent que c’était le meilleur moyen de garder un texte très longtemps bien plus que des papyrus, certaines poteries ou de parchemins en peau de chèvre.

Les tablettes de MoïseAu Sinaï, le Seigneur avait écrit de son doigt, sur deux tables de pierre, ses dix paroles de vie et de l’Alliance avec son peuple, avant de les donner à Moïse  (Ex 31,18). La Loi est figée, gravée dans le marbre pour éviter toute perte ou déformation liée à une trahison de sa mémoire.

Plusieurs siècles après, en pleine crise pour le peuple d’Israël, car sa terre était sur le point d’être envahie, le Seigneur a donné, au prophète Habacuc, un des 12 petits prophètes, une vision à mettre par écrit sur des tablettes. D’ailleurs, « faute de vision, le peuple dépérit » (Pv 29,18) Les consignes sont précises : clairement, pour qu’on puisse la lire couramment. Ce qui est écrit devient bien visible et lisible par tous, pour qu’on ne l’oublie pas, et surtout pour que, au moment où elle se réalise, on puisse comparer avec ce qui avait été annoncé.

Alors, même si je ne m’appelle pas Habacuc, j’ai pris la tablette que l’on m’a offerte. J’ai lu la vision de notre paroisse : « Osons vivre avec Jésus la joie de la rencontre ». Osons vivre avec Jésus la joie de la rencontre[à répéter puis faire répéter] Une phrase courte, facilement mémorisable, en bonne partie expérimentée, partagée par un grand nombre. Elle permet de savoir où l’on va. Elle donne une direction : non seulement pour nous, mais aussi pour ceux qui voudraient nous rejoindre pour vivre ce qui libère des énergies et favorise les collaborations entre tous les baptisés, célibataires ou mariés, prêtres, diacres et laïcs. J’ai comme la nette impression que certains commencent à se dire que je deviens illuminé. Sans doute un peu, ceci dit pour un baptisé qui est éclairé par la Parole de Dieu et l’Esprit St, ce serait plutôt un compliment pour le Seigneur. J’ai surtout trouvé l’explication de la vision pour notre paroisse. Regardons :

Alors que certains vont à la rencontre de ceux qui ne fréquentent pas notre assemblée de prière, pour connaître leurs attentes et leurs besoins, car, nous espérons bien, que, eux aussi, à travers la joie de la rencontre, ils puissent vivre avec Jésus, il nous est proposé de remplir ce Questionnaire qui nous aide à prendre conscience du ou des talents que nous pouvons mettre au service de notre communauté.

Prions : alors que nous sommes si nombreux à avoir la foi plus petite qu’une graine de moutarde, Père, nous voulons proposer et faire découvrir et aimer ton Fils Jésus, au-delà de leurs cris de révolte, de leurs soucis, et de leur tristesse, à ceux qui ne viennent pas prier avec nous.
Nous Te remercions, Seigneur, pour tous les serviteurs, si simples, certes, mais si utiles et si précieux, au service dans notre Eglise pour accueillir, pour changer une ampoule, balayer et fleurir l’église, et tant d’autres activités si discrètes, mais accomplies avec amour et dévouement pour favoriser la joie de la rencontre ici et ailleurs.

Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4 ; Ps 94 ; 2 Tim 1, 6-8.13-14 ; Lc 17, 5-10
P. Olivier Joncour

Osons vivre avec Jésus la joie de la rencontre

Osons vivre avec Jésus la joie de la rencontre

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog