Logique de relation et de communion Homélie 26° dim TO C (24.09.2016)

Dimanche 25 septembre 2016 26° dim TO C SESH, Colombes

Logique de relation et de communion

Dans cette parabole, Jésus nous présente deux personnes qui vivent en parallèle : le riche et le pauvre, Lazare, dont le nom veut dire ‘Dieu vient en aide’. Pour vivre, le riche n’a pas besoin du pauvre. Il s’organise ses fêtes, il ne manque de rien. Par contre, le pauvre a besoin du riche. Il est presque prêt à dépendre de lui : il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche. Or, sa seule compagnie, ce sont les chiens qui viennent lui lécher ses ulcères. On pourrait parler de deux mondes qui vivent côte à côte et qui semblent s’ignorer. Je ne parle pas de monde réel ni de réalité virtuelle. Ce sont deux mondes qui coexistent mais qui s’ignorent. Le point commun des deux, c’est le manque d’humanité, je veux dire de relations humaines, de relations vraies. L’histoire est une mise en garde : si nous avons creusé des fossés de notre vivant sur terre, il y en aura aussi au séjour des morts. Par contre, si nous avons tissé des passerelles entre les personnes qui sont différentes de nous, nous ne serons jamais seuls. Avez-vous remarqué qu’il n’a pas été fait miséricorde au riche qui n’avait pas fait œuvre de miséricorde corporelle, qui n’avait pas donné à manger à celui qui avait faim ?

La Bible nous présente un riche qui est devenu pauvre, avant, de recouvrer ses richesses, à la fin. Vous pensez sûrement à Jopb qui a tout perdu sauf la vieJob qui perd tout, sauf la vie, en quelques instants : ses biens, son bétail, ses enfants, sa femme, car le diable espérait qu’il maudirait Dieu. Or, à aucun moment, pas à une ligne des 42 chapitres, il ne rejette Dieu, pas plus qu’il ne blasphème contre Lui. le Fils de Dieu à qui sont dûs les mêmes honneurs quie le Père et le St EspritC’est vrai, moi je pense à Jésus, le Fils de Dieu qui s’est humanisé. Tout Fils qu’Il était, Lui qui est véritablement et 100% Dieu, et il a renoncé à sa richesse que constitue la gloire divine et les honneurs qui lui sont dus, pour s’appauvrir en devenant véritablement et complètement un homme, né d’une femme. Seul l’Amour peut accepter un tel abaissement au point qu’Il s’est fait proche des pauvres types que nous sommes. Et c’est seulement dans sa résurrection que Dieu l’a à nouveau enrichi de façon visible (cf Ph 2, 6-11). Celui qui est devenu pauvre s’est proche de tous les pauvres : Jésus proche des pauvres ...les pauvres de l’amour, les prostituées, ceux qui ont le cœur dur, le cœur rabougri ; mais aussi les pauvres de la santé, les malades en tous genres, les paralysés et handicapés ; les pauvres de la vie, les mourants et ceux qui vivotent ; les pauvres en esprit, les déficients mentaux, les fous, ceux dont l’intelligence correspond pas aux critères d’évaluation que notre système scolaire reconnaît, …

Et aujourd’hui ? Au XIX° S, dans les immeubles parisiens, il y avait une segmentation sociologique verticale selon les étages. Le Grand ParisAvec le Grand-Paris du XXI° S, il y a un très fort risque de segmentation horizontale entre les banlieues favorisées et celles qui sont plus pauvres. A Colombes, il pourrait y avoir une tension entre les zones pavillonnaires et les cités HLM. A part l’Eglise, où dans notre communauté cela se passe plutôt bien, il n’y a pas beaucoup de lieux où une telle diversité peut se retrouver. N’est-ce pas ce que nous voulons vivre dans notre Eglise, en essayant de faire en sorte que chacun se sente chez lui et puisse être à l’aise, même s’il y a sûrement des maladresses, quels que soient son niveau de vie et sa profession : employé ou chef d’entreprise, aide-soignante ou cadre, bénévole ou bénéficiaire à Août Secours Alimentaire, né à Colombes, à Dakar, à Lisbone ou au Sri Lanka. Il n’existe pas beaucoup de lieux où peuvent se vivre si régulièrement et fréquemment de telles rencontres. Rendons grâce à Dieu pour cela. Je pense aussi à la messe, ou à l’expérience du Petit-déjeuner fraternel du dimanche matin à St Pierre St Paul avant la messe de 11h00 : tous ensemble autour de la même table. Je pense aussi à des groupes de prière où les personnes sont parfois si différentes, Ou encore des équipes où peuvent se vivre la fraternité et un partage de foi, de service, de prière, de formation et d’approfondissement et de témoignage. Rencontre à Assise de plus de 500 responsables religieux pour signer un appel pour la paix à l'occasion du 30° anniversaire de la rencontre autour de St Jean-Paul IISoyons au service de cette rencontre, encourageons et créons des lieux de rencontres, des carrefours comme ce fut le cas cette semaine, à Assise, où plus de 500 responsables religieux ont signé un Appel pour la paix. A Colombes, la plateforme interreligieuse « Conviction et tolérance » le vit au niveau local entre coptes orthodoxes, musulmans, juifs, protestants et catholiques.

Face aux fossés réel ou imaginaire, psychologique (peur de l’autre, de l’inconnu, de l’étrange(r)) ou moral (pharisiens / pécheurs, publicains) ou religieux (exclusion), face à l’insouciance ou l’indifférence au reste du monde, ayons le souci les uns et des autres ! Construisons des ponts entre nos univers si différents et si étrangers, non pas pour que certains viennent dormir sous le pont, mais pour relier, pour mettre en lien. Seigneur, enseigne-nous à sortir de nous-mêmes, enseigne-nous à sortir dans les rues pour manifester ton AmourC’est cela l’Eglise « en sortie » (cf La joie de l'Evangile, n°20, 24, 46) demandée par le Pape François : c’est copier Jésus qui nous demande d'aller au large, de quitter notre centre de vie, notre zone de confort, pour aller aux différentes périphéries qui existent. Car nous voulons "vivre avec Jésus la joie de la rencontre".

Am 6, 1a 4-7 ; Ps 145 ; 1 Tm 6, 11-16 ; Lc 16, 19-31
P. Olivier Joncour

Cette Église “en sortie”, selon les mots mêmes du Pape : « est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent » (EG, no 24)

L'Eglise est appelée à se faire proche de chaque personne en commençant par les plus pauvres et par celles qui souffrent

L'Eglise est appelée à se faire proche de chaque personne en commençant par les plus pauvres et par celles qui souffrent

Que chaque Eglise, que chaque communauté soit un lieu de miséricorde au milieu de tant d'indifférence

Que chaque Eglise, que chaque communauté soit un lieu de miséricorde au milieu de tant d'indifférence

Mieux vaut une Eglise blessée mais présente sur le chemin, qu'une Eglise malade parce que fermée sur elle-même

Mieux vaut une Eglise blessée mais présente sur le chemin, qu'une Eglise malade parce que fermée sur elle-même

L'Eglise est une mère au coeur ouvert prête à aider chacun spécialement qui peine le plus

L'Eglise est une mère au coeur ouvert prête à aider chacun spécialement qui peine le plus

L'Eglise est appelée à se faire toujours plus attentionnée et prévenant envers les plus faibles.

L'Eglise est appelée à se faire toujours plus attentionnée et prévenant envers les plus faibles.

L'Eglise est appelée à marcher avec Jésus sur les routes du monde pour rencontrer l'humanité.

L'Eglise est appelée à marcher avec Jésus sur les routes du monde pour rencontrer l'humanité.

Nous, chrétiens, nous sommes appelés à sortir de nos "enceintes" pour porter à tous la miséricorde et la tendresse de Dieu

Nous, chrétiens, nous sommes appelés à sortir de nos "enceintes" pour porter à tous la miséricorde et la tendresse de Dieu

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog