Des personnes-amphores Homélie 3° dim Carême A (28.02.2016)

Dimanche 28 février 2016 3° dim Carême A St PP Colombes 1° Scrutin

Des personnes-amphores

Jésus a créé une relation personnelle forte avec la SamaritaineCette femme de Samarie vit une rencontre forte avec Jésus. De cette rencontre intense au bord du puits de Jacob, va naître une relation personnelle avec Jésus. Ce qui est extraordinaire, c’est que Jésus ne s’intéresse pas à son passé, mais à son présent pour lui ouvrir un à-venir plein de promesses. Marie-Madeleine envoyée aux apôtres par Jésus ressuscité Bien avant Marie-Madeleine, qui a vécu une amitié avec Jésus depuis sa rencontre si décisive pour elle, et qui deviendra missionnaire le matin de Pâques, envoyée aux apôtres par le Ressuscité de Pâques, il y a eu cette femme de Samarie qui était sortie de son village avant d’y rentrer si changée qu’elle a permis à ses voisins de sortir et d’inviter Jésus.

Comment cela s’est-il fait ? L’eau vive dont parle Jésus n’est pas de l’eau gazeuse ni celle du robinet. C’est l’Esprit St dont la femme est remplie et symbolisé par l’eau : « ‘Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive, celui qui croit en moi.’ Jésus parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui. » (Jn 7, 37b-38a.39a)

disciple-missionnaire qui témoigne de l'amour reçu de JésusCette femme est devenue un exemple de disciple-missionnaire tel que le définit le Pape François dans La joie de l’Evangile : « s’il a vraiment fait l’expérience de l’amour de Dieu qui le sauve, il n’a pas besoin de beaucoup de temps de préparation pour aller l’annoncer » (n°120). Elle raconte aux habitants de son village cette rencontre bouleversante et suscite leur intérêt : Ne serait-il pas le Messie ? Elle leur transmet sa soif qu’ils invitent Jésus à rester avec eux et chez eux.

Par quelles étapes cette femme est-elle passée pour devenir disciple de Jésus et missionnaire ? 1° étape : Cette Samaritaine a entendu et reconnu dans les paroles et l’attitude de Jésus qu’il était celui que Dieu envoyait par amour aux mal-aimants afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle (cf Jn 3,16), et qu’il donnerait sa vie pour qu’ils puissent aimer « en actes et en vérité » (1 Jn 3,18b). Jésus est celui qui a changé ma vie !2° étape : en quelques instants, elle décide de changer de vie, d’arrêter d’aimer de façon limitée et pauvrement des hommes qui ne la rassasient pas, pour décider de suivre Jésus. 3° étape : au fur et à mesure de la discussion, elle entre plus profondément dans l’identité réelle et profonde de Jésus : un Juif (9), Seigneur (11.15.19), un prophète (19), Messie-Christ (25.26.29). La Samaritaine rejoind ceux de son village4° étape : elle rejoint une communauté de croyants en devenir qui constitue alors le lieu d’encouragement, de soutien et d’approfondissement de sa foi. 5° étape : toutes ces conditions réunies la conduisent spontanément à la mission, à l’annonce joyeuse de Jésus aux habitants de son village. (cf James Mallon Manuel de survie pour les paroisses Artège, 2015, p. 49-50).

Parce que « Jésus est le visage de la Miséricorde du Père » (François Le Visage de la Miséricorde, 2015, n°1) en paroles et en actes, les habitants de son village deviennent miséricordieux à leur tour. Ils vivent la conversion du regard que Ste Faustine demande dans sa prière proposée avec les sachets de riz de l’Opération de Carême Opération de Carême "Du RIZ pour un LIT"‘Du riz pour un lit’ : « Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. »

Nous aussi, comme Jésus, sortons et arrêtons-nous dans les lieux de rencontres, aux carrefours : près de l’Eglise en ruine, sur le quai de la gare, au marché, dans les cafés, à la caisse des supermarchés, à la sortie des écoles, autour d’un café, près du photocopieur, où sais-je encore ?
Nous aussi, comme la Samaritaine, sortons de nos habitudes, dépassons le regard que nous pensons que les autres portent sur nous, aidons-les à sortir de leur mondanité et de leurs habitudes : L'Evangile de la Miséricorde pour tousfaisons entendre la voix de l’Evangile de la Miséricorde pour tous, soyons nous-mêmes les premiers étonnés de ce que le Seigneur réalise dans la vie des autres, les premiers émerveillés de ce que le Seigneur opère comme transformations positives quand il passe dans la vie d’un homme ou d’une femme : demandez à nos trois amis qui seront baptisés à la veillée pascale. Demandez à nos Amis du Parvis qui demandent le baptême ! Soyons des personnes-amphores pour donner à boire aux autres de cette eau vive qui est sortie du cœur de Jésus transpercé sur la croix ! Soyons des torrents d’amour pour irriguer notre monde desséché par la vengeance, la haine, la violence, la méfiance, … Soyons des ambassadeurs de pardon et de réconciliation : soyons « miséricordieux comme le Père » !

Ex 17, 3-7 ; Ps 94 ; Rm 5, 1-2.5-8 ; Jn 4, 5-42
P. Olivier Joncour

Le disciple-missionnaire d'après le pape François dans "La Joie de l'Evangile", par Marc de Leyritz

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog