Conversion du coeur Mercredi des cendres (10.02.2016)

Mercredi 10 février Cendres St Pierre St Paul Colombes enfants et ados

Conversion du coeur

Ne pas partager et garder pour soi.Aujourd’hui, on nous dit, on vous dit et on en vient à croire que c’est vrai : « Garde tout pour toi ! » « C’est pour toi, et toi seul ! » En fait, c’est un mensonge. C’est dans le partage de ce que l’on a reçu que l’on est vraiment heureux ! C’est pas vrai ?
Aujourd’hui, on nous dit, on vous dit Responsabilité de Dieu et responsabilité humaineet on en vient à croire que c’est vrai : « Dieu est mort. Où donc est votre Dieu quand un enfant meurt de faim ou un réfugié sur les plages de l’Europe ? » « Perds pas ton temps à croire ces histoires. C’est comme la mythologie grecque ou latine : des histoires à dormir debout pour expliquer ce qu’on n’a pas encore réussi à expliquer ! » En fait, ce sont des mensonges. Ce qui est raconté dans la Bible et les évangiles s’appuie sur l’expérience vécue d’enfants, de femmes et d’hommes qui ont mis leur confiance et leur espérance en Dieu. C’est dans la prière, seuls et avec d’autres qu’ils Le rencontrent, qu’ils L’écoutent, qu’ils Le louent, qu’ils Le remercient, qu’ils Lui demandent ce qu’ils ne peuvent pas faire seuls, qu’ils reconnaissent les merveilles qu’Il accomplit dans leur vie. C’est pas vrai ?
Culture et société hédonisteAujourd’hui, on nous dit, on vous dit et on en vient à croire que c’est vrai : « Le plus important dans la vie, c’est de se faire plaisir, de se donner du plaisir, tout de suite. » « Fais du bien à ton corps, mange, remplis-toi le ventre ; surtout, ne te prive de rien : des sucreries, du chocolat, de la douceur, … » En fait, là aussi ce sont des mensonges. Même si le corps est important, il n’est pas le tout de notre vie. Même si notre ventre est important, il n’est pas le tout de notre vie. Même si la sexualité est importante, elle n’est pas le tout de nos relations ! Pendant longtemps, on a cru que la terre était au centre de l’univers. JE n'est pas le centre du mondeDepuis Galilée, on sait que la terre tourne autour du soleil. Tu crois peut-être que les autres tournent autour de toi. L’expérience nous montre que nous ne sommes pas seuls au monde. Il y a d’autres moi à côté de moi. Des moi qui s’appellent toi. Ils sont super intéressants ! L’expérience du manque n’a jamais tué quelqu’un. La privation de la satisfaction de tes besoins immédiats, primaires non plus. Ouvre-toi, décentre-toi.

Jésus vient frapper à la porte de ton coeur. Vas-tu lui ouvrir?Après les mirages du désert, nous entendons, en nous-mêmes, quelqu’un frapper à la porte de notre cœur. Quelqu’un qui te respecte. Quelqu’un qui te dit la vérité sur Dieu et sur toi. Quelqu’un qui veut t’apprendre à aimer. Quelqu’un qui veut te donner confiance, une espérance vraie et une joie profonde qui conduit à la paix. Ce  Quelqu’un, il a un beau prénom : Jésus.
Veux-tu lui ouvrir la porte de ton cœur ? Si tu hésites encore, n’aie pas peur ! Il vient te rencontrer, toi, et toi. Parce que vous êtes formidables !
Si tu L’écoutes parler à ton cœur, tu emprunteras une voie nouvelle, tu entendras une voix différente : « Mon ami, ‘il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.’ (Ac 20,35b) C’est en donnant ton sourire que tu vas donner de la joie à l’autre. C’est en partageant ce que tu as reçu que cela ne sera pas perdu ! » Tu as reçu gratuitement, donne gratuitement. Quand Dieu donne, ce n’est jamais petitement ou à moitié, c’est toujours en abondance, en surabondance. Rappelle-toi le vin à Cana (Jn 2, 1-11), mais aussi les pains et les poissons, et le pardon pour tous. Es-tu capable de dire : « Jésus le Fils de Dieu m’a aimé en donnant sa vie pour moi sur la croix et Dieu l’a ressuscité parce que Dieu m’aime. »?
Présente Jésus à tes amisSi tu l’écoutes parler à ton cœur, et que tu découvres qu’il veut être ton ami (Jn 15, 14-15), tu voudras passer du temps avec Lui, tu L’écouteras, tu Lui parleras, tu Le connaîtras de mieux en mieux et tu voudras Le présenter à tes amis. Surtout, tu verras qu’il est un ami fidèle sur qui tu peux compter à chaque heure du jour et de la nuit. Dans les moments faciles comme dans les temps les plus pénibles. Pourquoi ? Dieu t’aime. Il te demande de lui ouvrir ta vie.
Si tu L’écoutes parler à ton cœur, tu comprendras qu’il Te permet d’être toi-même alors que tu vis tellement en surface et à travers le regard des autres. En faisant un peu de tri entre ce qui est du gadget et du vital, entre ce qui est accessoire et ce qui est nécessaire, entre ce qui endurcit ton cœur, ce qui le fait se rapetisser et ce qui le rend tendre, aimant, joyeux, tu vas beaucoup recevoir de Dieu et des autres. Tu seras un rayon du soleil de Dieu pour les autres.

Cette aventure a commencé pour certains. Pour d’autres, ce sera demain. Pour toi, elle peut commencer ce soir. Dieu peut changer les cœurs brisés, endurcis, durs comme de la pierre, en des cœurs ouverts, aimants, tendres, doux, paisibles, prêts à pardonner.

Jl 2, 12-18 ; Ps 50 ; 2 Co 5,20 - 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18
P. Olivier Joncour

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog