Préparation pour entrer dans la joie Homélie 2° dim Avent C (6.12.2015)

Dimanche 6 décembre 2° dim Avent C St PP Colombes Messe en famille

Préparation pour entrer dans la joie

- Quelles sont les personnes dont nous avons entendu parler au début de l’Evangile ?

  • Il y a à la fois des païens, des grands du monde de l'époque, l'empereur de Rome et des gouverneurs de provinces romaines de l'est de la Méditerranée, et des deux religieux juifs, les grands prêtres.
  • Dans la description de Luc, on a l'impression d'être au cinéma : il passe d'un plan général et large au Jean-Baptiste, une voix qui crie dans le désertgros plan sur Jean, le Baptiste, dans le désert, avant de procéder à un élargissement : tout être vivant verra le salut de Dieu.

- Qui est ce Jean ?

  • Il a une trentaine d'années. C'est le fils d’Elisabeth et Zacharie. Il a six mois de plus que Jésus.

- Où va-t-il crier ?

  • Au désert.

- Pourquoi au désert ?

  • En reprenant à son compte la citation du prophète Isaïe, que celui-ci avait dite plus de 500 ans avant, Jean exprime que l'annonce est en train de se réaliser. Le désert est un lieu sans eau, donc où il ne fait pas bon vivre. Dans la Bible, le désert fait référence à l'expérience vécu par Moïse et les hébreux entre la sortie d’Egypte et l’entrée en terre promise. Le désert a été un temps d'entraînement à vivre l'Alliance avec Dieu, après le Sinaï. Ce fut un temps de changement, de préparation.

- Qu’est-ce qu'a dit Isaïe ?

  • 1) Il propose une préparation à la rencontre de Dieu en recevant un baptême pour la conversion des péchés ; 2) Dieu fait le reste : tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées sous entendu, Tout ravin sera comblé par Dieu, toute montagne et toute colline seront abaissées par Dieu. Autrement dit, faisons notre part et Dieu fera le reste. Commençons même petitement.

- Nous nous demandons souvent si un changement est possible. Le désert peut-il refleurir ?

  • Revenons à Baruc. Il parle de personnes dans deux états d'esprit opposés. D'un côté, des perdants, des vaincus : ils marchent la tête basse, le regard vers le sol, le dos voûté, les bras le long du corps ; visage dur ; ils ont l'impression d’être écrasés. Ce sont les juifs dont la ville de Jérusalem a été détruite par Nabuchodonsor et ses armées qui les emmèenent en exil à Babylone. De l'autre côté, une soixantaine d'années plus tard, il y a ceux qui ressemblent à des vainqueurs : ils marchent la tête relevée, le regard vers le haut, le dos bien droit, les bras en l’air en fome de V ; ils sont souriants ; ils se sentent tous légers. "Ils sont dans la joie, une joie immense, ils sont dans l’allégresse car Dieu les a libérés."

thermomètreCe matin, j'ai apporté un thermomètre. Pourquoi à votre avis? Pour voir si le chauffage de l'église fonctionne bien ? Non, c'est pour une autre raison qui nous concerne tous : les décisions qui vont être prises part la COP21. En effet, si on ne fait rien, comme quand on est malade et qu’on a de la fièvre et que la température de notre corps augmente, on nous annonce la mort possible de notre planète. Mais si on se bouge tous, si on change nos manières de vivre et de consommer, je vous annonce sa résurrection. "Nous sommes dans la joie, une joie immense, nous sommes dans l’allégresse car Dieu nous a libérés."

Quand j'ai lu l'extrait de Baruc où il était question de Jérusalem qui passait du deuil à la fête, cela m'a fait penser à une autre ville. Pas vous?

  • Paris, effectivement. En effet, après plusieurs jours de tristesse et de deuil, Paris a quitté ses vêtements sombres à la suite des attentats. Paris, la vielle lumière, a remis ses habits de lumièreParis a revêtu ses vêtements de lumière dans les rues. "Nous sommes dans la joie, une joie immense. Nous sommes dans l'allégresse car Dieu nous a libérés."

- Comment peut-on se préparer à une rencontre importante? J'ai pensé au conseil que le renard donne au Petit Prince de St Exupéry : il faut y penser à l’avance, se faire beau, se faire belle. Cela se voit dans les vêtements. Je pense à Patrice qui va être baptisé dimanche prochain. Il me racontait hier qu’il avait choisi ses vêtements blancs pour son baptême. Il sera dans la joie, une joie immense. Il sera dans l'allégresse car Dieu va le libérer."

casserole sale et cabosséeDans une prison, un détenu qui n’est pas fier du mal qu’il a fait, remarque une casserole toute cabossée sur le toit en bas de sa cellule. Elle est très sale. Elle est pleine de bosses. Un autre détenu a dû s’en débarrasser. Elle a été jetée là car elle ne pouvait plus servir à rien. Il a donc demandé à un gardien de la lui rapporter. Quand il l’a eue dans les mains, il a décidé de la nettoyer, de la frotter de toutes ses forces pour qu’elle devienne propre, et ensuite d’enlever toutes les bosses de la casserole. Il y mettait du cœur à l’ouvrage, car il savait qu’il en avait besoin de pour chauffer de l’eau pour son thé. Un jour, il a raconté l’histoire de sa casserole au prêtre qui venait le voir et discuter avec lui. Et il s’est mis à pleurer toutes les larmes de son corps quand le prêtre lui a dit : « Mais, c’est ton histoire, l’histoire de cette casserole ! Comme cette casserole, c’est ta vie qui est pleine de bosses, et plus personne ne voulait de toi. On t’avait même rejeté, jusqu’au moment où le Seigneur a jeté son regard vers toi et qu’il a pris soin de toi alors que plus personne ne voulait te voir ni te visiter ! » Et toutes les larmes qu’il a pleurées, c’était des larmes de joie. Il est ds la joie, une joie immense, il est ds l’allégresse car son Dieu l’a libéré.

Ba 5, 1-9 ; Ps 125 ; Ph 1, 4-6.8-11 ; Lc 3, 1-6

P. Olivier Joncour

DiMails © 2006 -  Hébergé par Overblog